Quelques nouveautés à venir découvrir...

SE LE DIRE ENFIN d’Agnès Ledig
Parce qu’elle a toujours entretenu un lien fort avec la nature, l’écrivaine Agnès Ledig a situé son dernier roman, Se le dire enfin, dans la forêt de Brocéliande. Et comme elle n’est pas la seule à s’être laissé inspirer par les éléments, faisons une petite promenade au cœur des ressources naturelles des grands auteurs.


DÉ MEN BRER de Joyce Carol Oates
Qu'elles soient veuves, célibataires ou adolescentes, les femmes qui habitent ce recueil se retrouvent inévitablement confrontées aux menaces du monde extérieur, provoquant en elles un sursaut de révolte...

LE CONSENTEMENT de Vanessa Springora
Vanessa Springora, éditrice de renommée, a été, n’ayons pas peur des mots, une femme brisée. Lorsqu’elle avait 14 ans, elle est tombée sous l’emprise du célèbre écrivain Gabriel Matzneff, âgé alors de 50 ans.


LE PAYS DES AUTRES de Leïla Slimani
Tous les personnages de ce roman vivent dans "le pays des autres" : les colons comme les indigènes, les soldats comme les paysans ou les exilés. Les femmes, surtout, vivent dans le pays des hommes et doivent sans cesse lutter pour leur émancipation. Après deux romans au style clinique et acéré, Leïla Slimani, dans cette grande fresque, fait revivre une époque et ses acteurs avec humanité, justesse, et un sens très subtil de la narration.


OTAGES de Nina Baraoui
Sylvie Meyer, la cinquantaine, deux enfants, divorcée, n’aspire qu’à une vie tranquille et sereine, dans son travail comme chez elle. Consciencieuse et volontaire, elle n’a plus de temps pour elle. Otage de son patron, de sa vie et d’elle-même, elle devra se rebeller pour survivre et espérer être libre.


IDIOTIE de Pierre GUYOTAT
Drames intimes, politiques, amitiés, camaraderies, cocasseries, tout y est vécu dans l’élan physique de la jeunesse.


AU SOLEIL REDOUTÉ de Michel Bussi
Au cœur des Marquises, l'archipel le plus isolé du monde, où planent les âmes de Brel et de Gauguin, cinq lectrices participent à un atelier d'écriture animé par un célèbre auteur de best-sellers. Dans les eaux bleues du Pacifique, une disparition transforme le séjour en jeu... meurtrier ?

NUIT SOMBRE ET SACREÉ de Mickael Connelly
En revenant au commissariat d’Hollywood après une mission de son quart de nuit, l’inspectrice Renée Ballard tombe sur un inconnu en train de fouiller dans les meubles à dossiers. L’homme, elle l’apprend, est un certain Harry Bosch, un ancien des Homicides du LAPD qui a repris du service au commissariat de San Fernando, où il travaille sur une affaire qui le ronge depuis des années. D’abord sceptique, Ballard le chasse puis, intriguée, ouvre le dossier qu’il feuilletait… et décide de l’aider.


LA SENTENCE De John Grisham
Octobre 1946.
Pete Banning, l’enfant chéri de Clanton, Mississippi, est revenu de la Seconde Guerre mondiale en héros, décoré des plus hautes distinctions militaires. Aujourd’hui fermier et fidèle de l’église méthodiste, il est considéré comme un père et un voisin exemplaire.
Par un matin d’automne, il se lève tôt, se rend en ville, et abat calmement son ami, le révérend Dexter Bell. Au choc que cause ce meurtre de sang-froid s’ajoute l’incompréhension la plus totale, car Pete se contente de déclarer au shérif, à ses avocats et à sa famille : « Je n’ai rien à dire.» Que s’est-il passé pour que Pete, un membre respecté de la communauté, devienne un meurtrier ?


LES FANTOMES DE REYKJAVIK d’Arnaldur Indridason
La découverte du corps d'un homme ayant disparu depuis 30 ans va replonger un policier à la retraite dans cette affaire non résolue qui le hante depuis tout ce temps. Son implication pour résoudre cette énigme ne sera pas sans conséquence. Roman policier mais aussi constat de l'état de l'Islande après la crise.


LA FABRIQUE DU CRÉTIN DIGITAL de Michel Desmurget
« Ce que nous faisons subir à nos enfants est inexcusable. Jamais sans doute, dans l'histoire de l'humanité, une telle expérience de décérébration n'avait été conduite à aussi grande échelle », estime Michel Desmurget. Ce livre, première synthèse des études scientifiques internationales sur les effets réels des écrans, est celui d'un homme en colère. La conclusion est sans appel : attention écrans, poisons lents !


DANS LES GEOLES DE SIBERIE de Yoann Barbereau
« La scène se joue non loin du lac Baïkal, où je vis, où j’aime, où j’ai la chance d’être aimé, à Irkoutsk, capitale de la Sibérie orientale. Des hommes cagoulés surgissent, c’est le matin. Ma fille crie. Elle a cinq ans. Je suis arrêté sous ses yeux, frappé ensuite avec science, interrogé, mais surtout frappé de ce mot ignominieux qu’il m’est pénible d’écrire : pédophilie. Sous les cagoules et dans l’ombre, des hommes veulent ma peau. Ils ont enclenché une mécanique de destruction, grossière et implacable, elle porte un nom, je le connais, le mot a été inventé par le KGB : Kompromat.
Dans les geôles de Sibérie, je tente de comprendre. Dans l’hôpital psychiatrique où je suis plus tard enfermé, je tente de comprendre. On me promet quinze années de camp à régime sévère. L’histoire de mes évasions peut commencer.
Nommer les personnages et les lieux importe peu. Je n’ai rien inventé. C’est un film, et ce n’en est pas un. C’est un roman, et ce n’en est pas un. Ce qui importe, c’est le moment de beauté où la littérature rend la vie plus intéressante que la littérature, ce qu’il faut, c’est l’attraper comme on attrape un poignard. La meute lancée à mes trousses craignait que tout finisse dans un livre. Le voilà. »